MISSION 2019
AU GABON


MISSION GABON 20/05 au 26/05 2019 par Claude RICHARD et Camille LAWSON-BODY

NOTRE MISSION À LIBREVILLE :

1 –Nos rendez-vous :

 Ministères de l’éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur, des PME PMI
Incubateurs
Office national de l’emploi

2 – Nos interventions et nos rencontres

  • Lundi 20 mai au soir

Notre avion a du retard et notre départ de Charles de Gaulle, prévu pour 13 h 20 est reporté de deux heures. En réalité nous décollons à 16 heures. Le voyage dure moins longtemps que prévu. A l’arrivée à Libreville, nous attendent Sidney, Terence, Wilson et Gabin.

  • Mardi 21 mai

Rendez-vous l’ambassade de France : Monsieur RAOUST

Avec Sydney, nous rencontrons Monsieur RAOUST, conseiller à la coopération. Son rôle est très important puisqu’il anime une structure qui gère les associations pour le compte du gouvernement.
Il apparait qu’un partenariat fort pourrait s’organiser avec notre association. Une aide financière par la prise en charge de quelques billets d’avion est envisageable. Il est convenu qu’en fonction des réponses obtenues auprès de nos prochains interlocuteurs, un nouveau rendez-vous pourra être fixé.

Rendez-vous avec le Président de l’Ordre des Experts comptables : Monsieur SIMA MBA

Notre entretien se déroule bien et le Président de l’Ordre National des Experts Comptables (ONEC) valide personnellement nos projets. De plus, ces projets seront validés par son conseil. Il reconnait que la nécessité existe du renforcement des compétences notamment pour les enseignants. Pour les artisans et commerçants il ne voit aucun obstacle à nos interventions, bien au contraire.

Intervention auprès des étudiants de l’Institut National des Sciences de Gestion (INSG)

Le thème demandé porte sur l’audit des associations. L’assistance est importante et très attentive. Beaucoup d’étudiants veulent nous rencontrer après la séance. Nous n’avons pas pu rencontrer le Directeur Général de l’institut.

Rencontre avec le bureau du Club de l’audit : Monsieur OWANGAL-OMAWO Président + bureau

Il s’agit des étudiants de l’institut qui se sont organisés pour compléter leurs études par des actions de natures diverses : réflexion, animation, formation. Il ressort de notre entretien qu’ils considèrent qu’il y a des insuffisances à leur formation. Ce qui confirme l’avis donné par Paul Bibang lors de notre rencontre.

De tels propos nous seront confirmés par la suite, ce qui nous permet d’envisager de nombreuses missions futures mais aussi nous incite à rester prudent pour ne pas heurter les institutions.

Rendez-vous avec le directeur de cabinet du ministre de l’Éducation : Monsieur MBENG EYENE

Le ministère de l’éducation inclut dans son périmètre l’enseignement technique. Après nos présentations le directeur est prêt à signer une convention avec ECSF pour renforcer la compétence des enseignants. Il nous transmettra un mémo définissant plus précisément les besoins.

Rendez-vous avec le directeur de cabinet du Ministre de l’Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et du Transfert des Technologies : Docteur KOUMBA

L’accueil est favorable et la réponse est la même que pour le ministère de l’éducation. Il est nécessaire de renforcer la compétence des enseignants avec la même conclusion : « venez vite ». Les besoins recensés nous seront envoyés, en vue d’une signature ultérieure, d’une convention

  • Mardi 21 mai

Rendez-vous avec le président fondateur de l’université privée AUM : Monsieur YEMBIT

L’adhésion à nos projets est rapide. La prise en charge d’une partie de nos frais est envisagée. Les conclusions sont identiques, notamment le besoin de renforcer les compétences des équipes.

Rendez-vous avec le Directeur Général de la Direction Générale de l’Économie Sociale dépendant du Ministère des petites et moyennes entreprises, de l’entreprenariat national et de l’insertion sociale : Monsieur MOUSSAVOU-MOUSSAVOU.

 L’entretien est bref mais permet de valider nos actions envers les artisans et commerçants.

Rendez-vous avec les incubateurs : OD Partners, SING, JA Gabon, IML, E.Malik

Tous, sans exceptions, sont favorables à des actions de formation et prêts à signer ultérieurement, une convention de partenariat.

  • Jeudi 23 mai

 Formation des artisans et commerçants : Madame MOUSSAVOU NGAD.JI

L’assistance est importante avec la présence de beaucoup de femmes. Elle se fait à l’aide et en présence de « promoteurs », c’est-à-dire d’encadrants chargés de former ce public. La présentation faite par le DG est orientée sur la comptabilité.

Camille aborde directement le prix de revient et la perte engendrée par ces activités.

Son insistance est la bonne solution et me permet de démarrer sur la présentation Excel du calcul d’un prix de vente.
C’est, de notre point de vue, et en accord avec Camille, la première approche avant de s’engager sur la comptabilité. Cet outil va permettre un cheminement logique et facile à appréhender. C’est un succès et chacun voudrait discuter individuellement avec nous, mais, avec regret, nous sommes obligés de partir pour notre prochain rendez-vous.

Cette approche intéressante sera développée plus tard.

Rendez-vous avec le Directeur Général de l’Agence pour la promotion des investissements : Monsieur Gabriel NTOUGOU

Après hésitation il se montre intéressé par l’option d’un renforcement de compétences destiné à ses propres collaborateurs formés par un dispositif appelé « Germe » : .Gérer mieux votre entreprise

  • Vendredi 24 mai

Rendez-vous avec l’Office National de l’Emploi : Monsieur LEKOUMBA

L’adhésion est totale et même un peu euphorique pour un public en recherche d’emploi. Tous les moyens seront mis en œuvre pour nos actions et une participation à nos billets d’avion et à nos hébergements et déplacements très probable. De plus il nous serait communiqué une lettre du ministre nous permettant d’obtenir notre visa sur place et un accueil VIP.

Deuxième rendez-vous à l’ambassade de France

La seconde rencontre avec l’Attaché de coopération, Pole Gouvernance et Développement culturel, est extrêmement positive. Elle nous permet de bien nous positionner par rapport aux artisans et commerçants. Monsieur RAOUST nous propose un partenariat solide qui nous permettrait de disposer de moyens matériels et financiers. Un compte rendu spécifique doit lui être transmis afin de conclure un accord.

Audience du Ministre du Commerce et des PME et PMI : Monsieur MBADINGA

Cette audience nous est favorable puisque celui-ci nous propose de conclure un accord dont les formes sont à étudier. Il propose de nous inviter à un forum sur « l’entrepreneuriat », qui aura lieu ultérieurement, au cours de laquelle nous pourrions faire une intervention.

  • Samedi 25 mai : Détente
  • Dimanche 26 mai

Rencontre avec les étudiants en préparation au BTS de gestion

A l’initiative de plusieurs jeunes, dont Bibang Paul de Tarse que Claude a rencontré en France, et forts de leurs expériences sur les insuffisances observées pendant leur propre parcours, un groupe de jeunes ont créé un petit institut nommé EFL (Efficacité, Fiabilité, Leadership). Ils organisent les week-end et jours fériés des cours de préparation au BTS de gestion.

Nous avons échangé avec les étudiants puis avec leurs professeurs. Échanges très intéressants pour les encourager à poursuivre leur apprentissage.

Conclusion sur la mission

La mission est un réel succès, dû à la qualité de nos référents, Sydney, Gabin, Wilson, Terence (et j’en oublie beaucoup). Ils nous ont organisé des rendez-vous fructueux, nous ont accompagnés et conduit durant toute la semaine (surtout Sydney et Gabin) se relayant chaque jour, souvent au détriment de leur travail. Ils ont même prévu la détente et une visite dans la majestueuse forêt gabonaise.
La chaleur de notre rencontre nous conforte dans nos actions futures.

Mais tout cela n’aurait certainement pas été possible sans Paul et Lorna que j’ai eu le bonheur de rencontrer et qui loin de leur pays ont été de brillants facilitateurs et qui ont dépensé, sans compter, leur temps pour le bien de tous.
Qu’ils en soient remerciés comme tous ceux qui nous ont accompagnés ou qui nous ont invités.
Notre cœur sera aussi maintenant avec nos amis gabonais.

Menu