MISSION 2019
AU NIGER


MISSION RÉALISÉE PAR PHILIPPE DURANTHON - 20 MAI au 27 MAI 2019 - NIAMEY

Objectifs principaux de cette mission :

Les ateliers auprès des artisans devraient se dérouler lors du dernier trimestre 2019. Il m’est apparu nécessaire de présenter en détail et de valider avec le ministère de l’artisanat et des artisans, le contenu de chaque module qui sera présenté lors des ateliers. Nous avions besoin de mieux connaitre les réalités artisanales africaines pour l’élaboration des modules et des outils pratiques proposés

Je précise qu’une convention tripartite a été signée en 2018 entre le ministère de l’artisanat, l’APCN et ECSF. Ce ministère est très réactif, il a bien compris l’intérêt de ces ateliers pour les artisans et pour lui-même.

Les Rdv avec le Ministère de l’artisanat et les artisans

Les deux séances de travail de trois heures chacune ont eu pour programme :

Ateliers d’échanges avec les artisans

« La gestion au quotidien d’une activité artisanale »

L’objectif principal

Permettre à l’artisan de gérer au quotidien ses activités

Les objectifs : Les modules présentés

  • L’organisation administrative des documents
  • Savoir établir un prix de vente
  • La trésorerie, son suivi, son anticipation
  • Environnements juridique, social et fiscal
  • Comprendre la logique comptable
  • Bien communiquer avec vos interlocuteurs

Effectif du groupe

15 à 20 artisans

Les modules ont été adoptés après certaines modifications notamment ceux « savoir établir votre prix de vente » et «  Environnements juridique, social et fiscal ».

Un complément a été rajouté au module « Bien communiquer avec vos interlocuteurs » :  « savoir mieux gérer son temps ».

J’ai aussi particulièrement insisté sur les points suivants :

  • La sensibilisation des artisans à l’éthique : les bonnes et mauvaises pratiques
  • Le rôle d’ambassadeurs des artisans présents aux ateliers auprès des autres artisans métiers : engagement formel lors des inscriptions
  • Le recensement et la communication des outils de gestion utilisés par les artisans.
  • L’établissement par chaque artisan de son processus de production
  • La représentativité des corps de métiers de l’artisanat nigérien lors des ateliers

J’ai été reçu par le Ministre de l’artisanat et du tourisme. En effet, il souhaitait me rencontrer pour me remercier de notre initiative auprès des artisans et nous assurer de son appui dans notre démarche. J’ai fourni les précisions demandées, j’ai insisté sur les modalités de notre mission et j’ai évoqué le rôle de chaque partenaire signataire de la convention ( MTA, APCN et ECSF) .

Visites des artisans  

Je souhaitais m’imprégner des réalités artisanales nigériennes. Dans ce cadre j’avais émis le souhait auprès du ministère de l’artisanat de visiter des artisans sur leurs lieux d’activité.

Ces rencontres furent très enrichissantes, j’étais accompagné d’Harouna collaborateur de Nouhou Tari et de Abdouramane du ministère de l’artisanat.

Nos avons visité un maroquinier, un tailleur, une couturière, un fabricant de chaussures

Nous avons étudié pour chacun des artisans leur processus de production, avons essayé de connaitre la méthode qu’ils utilisaient pour déterminer leurs prix de vente et comment ils étaient organisés administrativement.

Visite de l’école Hassane Bana Ba pour sourds de Niamey

Avec Harouna nous avons rencontré le directeur de l’école et un enseignant sourd. Ils nous ont présenté l’école en nous précisant les difficultés rencontrées par les familles pour scolariser les enfants atteint de surdité. Les difficultés financières de l’école ont été abordées ainsi que la précarité des locaux et des moyens pédagogiques. Cette école est gérée par l’association des sourds du Niger (A.S.N) qui manque de moyens.

Aucune promesse d’aide n’a été formulée, j’ai simplement demandé au directeur de nous envoyer la liste des besoins en matériels de l’école. Attendons ce document et nous verrons en CA les possibilités d’aide. Les enfants atteints de surdités sont en général « rejetés » du système classique de l’enseignement primaire et secondaire, ils méritent qu’on les aide…

Réunion avec le groupe GRAC de l’APCN

Etaient présents Nouhou Tari, Harouna Seibou, Ali Mustapha, Ali Samba, Roméo Lokosso, Komi Senye et Philippe Duranthon

Cette réunion a permis de faire le point sur l’organisation de ce groupe et aussi de renforcer son rôle au sein de l’association.

L’établissement des fiches pratiques de cours pour l’enseignement de la comptabilité générale est toujours en cours. Il a été décidé le recensement et la collecte des annales de comptabilité et gestion des cinq dernières années pour les examens CAP, BEP, BAC, BTS Nigériens. L’objectif étant la publication de ces annales avec corrigés converties au SYSCOHADA révisé.

En effet, il est très difficile d’obtenir les sujets d’annales, même en passant par le ministère de l’enseignement technique. Cette publication permettra aux enseignants et apprenants d’apprécier l’évolution des sujets et d’avoir des corrigés détaillés permettant de normaliser certaines pratiques comptables.

ECSF soutient et accompagnera cette initiative par des conseils techniques, pédagogiques et par la relecture des sujets et corrigés des annales.

Conférences

Deux conférences ont été organisées l’une à l’ETEC animée par Philippe Duranthon et l’autre à l’Université de Aboudou Moumouni de Niamey animées conjointement par Nouhou Tari et Philippe Duranthon

Le titre de ces conférences étant la présentation du SYSCOHADA dans l’OHADA et ses évolutions récentes induites par sa révision. Ces conférences étaient organisées en deux parties : présentation du thème puis questions, réponses avec les présents. L’auditoire était très différent selon le lieu, à l’ETEC surtout des enseignants ou professionnels, à l’Université des étudiants, en conséquence les questions étaient très différentes. Ces conférences sont des moments agréables et intéressants, le rôle et la mission de l’APCN et ECSF étant rappelés à chaque fois.

Ministère de l’enseignement technique 

Etaient notamment présents :

Mr Djingo Hassane Issaka secrétaire général du Ministère des enseignements professionnels et techniques et ses plus proches collaborateurs, Mme Hindo inspecteur pédagogique pour l’enseignement privé, Mrs Nouhou Tari et Philippe Duranthon.

Ce rdv avait pour premier objectif de rappeler la mission de l’APCN et ECSF auprès des enseignants de comptabilité. En effet, nous avons déjà organisé quatre missions de cinq jours chacune à l’ENAM à Niamey. Souhaitant élargir le cercle des enseignants bénéficiaires de ces ateliers notamment ceux en régions, l’implication du Ministère nous parait donc légitime et nécessaire. Un projet de convention est en cours de signature au Ministère. Le deuxième objectif était de faire le point sur cette convention. On nous a précisé que la procédure de signature était en cours.

Divers : Rencontre avec un enseignant

Avec Harouna, nous avons rencontré Mr Félicien, rédacteur d’un cours de comptabilité unanimement apprécié par les enseignants et les apprenants.

L’objet de cette rencontre étant de se connaitre et de présenter nos missions, il nous connaissait déjà au travers de supports techniques obtenus, que nous avons distribués lors des différents ateliers.

Nous lui avons proposé de rejoindre le groupe GRAC de l’APCN. L’entretien fut chaleureux et constructif.

Nous sommes convenus de nous revoir lors des prochaines missions.

Je tiens tout particulièrement à remercier Nouhou Tari, sans lui rien ne serait possible, et Harouna qui m’a accompagné avec grande efficacité tout le long de mon séjour.

Je n’oublie pas que mon séjour s’est déroulé pendant le carême, doublement merci à tous !

Ensemble, nous pouvons faire de grandes et belles choses

 

Philippe Duranthon le 30 juin 2019

Menu