SYSCOHADA : SYSTÈME COMPTABLE RETENU
DES PAYS DE LA ZONE DU FRANC CFA

OHADA a été créée par le traité du 17 octobre 1993 à Port-Louis (ile Maurice). Cette organisation regroupe 16 pays (les 14 pays de la zone du franc CFA, plus l’ile Comores et la Guinée Conakry) et actuellement la RDC devenue le 17è pays membres.

Un plan comptable se définit comme un ensemble d’éléments qu’organise la tenue de la comptabilité d’un environnement donné.

Les différents éléments qui composent le plan comptable sont les suivants :

  • La liste de comptes ;
  • Les règles d’évaluation des comptabilisations ;
  • Le mécanisme de fonctionnement des comptes ;
  • Les fiches ainsi que les cadres des comptes ;
  • La technologie explicative ;
  • La nomenclature à structure fixe.

Du point de vue de l’OHADA, un système comptable diffère d’un plan comptable en ce sens qu’il intègre les dispositifs juridiques des entreprises. Le SYSCOHADA vient du mot SYSCOA « Système Comptable Ouest Africain » créé en 1998.
Les travaux réalisés à la suite du traité de l’OHADA comportent un important volet de “Droit Comptable” destiné à favoriser l’harmonisation comptable ; ils sont servi des constantes références dans l’élaboration du SYSCOA. Le SYSCOA s’appui sur l’acte uniforme relatif au droit comptable prévu dans le traité de l’OHADA. L’ensemble des actes uniformes adoptés et publiés par l’OHADA montre la maturité des pays membres.
Le SYSCOA dans celui de la comptabilité. Le plan comptable du SYSCOA entré en application dans l’UEMOA (Union Economique et Monétaire Ouest Africain) depuis le 1er janvier 1998. Le SYSCOHADA peut être définit comme le système comptable retenu ou préconisé par l’acte uniforme n°7 portant Organisation et Harmonisation des comptabilités sises dans les Etats membres qui ont signés le traité de l’OHADA

Les objectifs du SYSCOHADA sont de :

  • Fiabiliser l’information comptable et financière ;
  • Adapter le modèle comptable ou normes comptables et financières internationales « IAS/IFRS » ;
  • IAS : Normes Anglo-Saxon (Normes comptables internationale) ;
  • IFRS : Internationale (Normes internationale de prestation des Etats financiers) ;
  • Présenter une image fidèle du patrimoine, de la situation financière ainsi que le résultat de l’entreprise ;
  • Accroitre l’efficacité du contrôle des comptes. Sont concernées par le SYSCOHADA
  • Les entreprises soumises aux dispositions de l’acte uniforme commercial et général ;
  • Les entreprises privées, publiques ou d’économie mixte ;
  • Les coopératives.
Menu